27 septembre 2016

Voyager quand on est célibataire

Il y a un an je me retrouvais célibataire alors que cela faisait 6 ans que je partais en vacances avec ma moitié. Autant vous dire que quand je me suis retrouvée à vouloir planifier mes prochaines vacances ca m'a fait bizarre.
Aimant voyager il était hors de question de me priver de vacances parce que je suis maintenant solo.
J'ai fait le tour des options qui m'étaient offertes à savoir :

1/ Partir en famille : la nostalgie de l'enfance

C'est l'option "comme à la belle époque" quand vous étiez petit(e) et que vous partiez avec toute la petite famille à la mer l'été.
Pour moi cette option n'est pas vraiment envisageable. Autant vous dire que je n'ai pas vraiment connu les vacances en famille étant petite, la faute au boulot trop prenant de mon papa.
Et aujourd'hui, je me vois mal partir avec mes parents en vacances à presque 30 ans. Et je n'ai pas une relation assez poussée avec mes frères pour les suivre en vacances.
Mais si vous avez de bonnes relations au sein de votre famille et que vous êtes nostalgique de votre enfance, voyager en famille peut s'avérer être une bonne idée. Plusieurs de mes proches ont sauté le pas.
Attention cependant, il faut s'attendre à ne pas avoir le même rythme de vie et les mêmes envies que vos parents ou frères et sœurs.
La solution peut être de prévoir des temps en famille mais aussi des temps séparés où chacun fait ce qu'il entend pour ensuite se retrouver et échanger sur ses aventures.

2/ Partir avec des copains : le fun

Partir entre copains, sur le papier quoi de mieux que de se retrouver en mode vacances avec ses meilleurs potes. C'est le fun assuré...enfin pas toujours.
J'ai plusieurs expériences de vacances et voyages entre copains que ce soit entre couple ou pas.
Et c'est là que je me suis rendue compte que non même si on les adore et qu'on s'entend bien avec eux, partir en vacances avec ses potes n'est pas toujours aussi bien qu'on le croit, ce n'est pas comme faire une soirée ensemble.
En vacances, on découvre une autre facette de ses amis et on se rend compte qu'on a pas forcément la même conception des vacances et le même rythme de vie.
Enfin, les choses se compliquent quand vos amis ont des enfants et qu'ils se joignent aux vacances.

Mes conseils : 
- Avant de partir, mettez vous d'accord sur le genre de vacances que vous voulez et voyez si ca colle avec tous vos amis : shopping, farniente, fiesta, gastronomie, culture, camping ou confort...
- mieux vaut partir en nombre pair (et à plus de 2), afin de pouvoir faire des groupes si tout le monde n'est pas d'accord avec le programme de vacances
- préparez vous à faire des concessions sur certaines choses. On ne peut pas toujours faire l'unanimité
- évitez la frustration : ne pas hésitez à se séparer et partir seul si une visite vous tient vraiment à cœur et vous retrouverez les autres plus tard

L'Irlande entre copines

Les vacances ne se sont pas passées comme prévues. Cela ne veut pas dire que votre amitié est finie mais seulement que vous n’êtes pas fait pour partir en vacances ensemble. Ce n'est pas grave. Tout le monde ne peut pas avoir les mêmes envies et la même façon de vivre.
En revanche, si l'expérience a été concluante il n'y a pas de raison que la prochaine fois, ne se passe pas aussi bien alors n'hésitez pas à renouveler l'expérience.

3/ Partir seul(e) : la découverte de soi

Partir seul(e), cela peut faire peur.
Mais si vous avez prévu un séjour en Europe ou dans des pays tels que les Etats-Unis, le Canada, Japon ou l'Australie, pas de soucis à avoir. Il y a néanmoins quelques pays à éviter dans le monde notamment quand on est une fille qui voyage seule.
Partir en vacances seul(e) offre des avantages comme décider seul de son programme et faire ce que l'on veut. En bref, c'est vous le patron.
Mais partir seul(e) c'est aussi des inconvénients : pas de partage des frais, des moments de solitude, personne avec qui partagé ces moments, des repas en solitaire.
Si vous êtes de nature plutôt timide comme moi et suivant les pays dans lesquels vous vous rendez, vous n'aurez que peu de contact humain à moins de vous forcez à faire le premier pas.

Bruxelles en solitaire

Je ne suis partie que quelques jours seule en Europe mais pour en avoir parlé avec d'autres, partir seul(e) est un expérience enrichissante à faire au moins une fois dans sa vie pour se retrouver et apprendre à mieux se connaitre soi-même.

Pour celles qui souhaitent sauter le pas, je vous recommande l'ebook : L'art de voyager seule quand on est une femme
L'auteur est une blogueuse qui partage son expérience et vous donne pleins d'astuces et de conseils pratiques.

Puis j'ai découvert récemment une dernière option :

4/ Trouvez des compagnons de voyages (inconnus)

Plusieurs sites se sont montés pour permettre à des personnes seules et désirant voyager de se regrouper pour partir à plusieurs et se rencontrer.
Je vous partage 2 sites dont j'ai eu vent mais que je n'ai pas encore testé :
Copines de voyage : pas mal de séjours en France et à l'étranger qui s'accompagnent généralement d'activités sportives (yoga, surf...) mais qui ma foi ne sont pas données (minimum 1 500€ pour l'étranger)
Co-voyageurs : séjours en France et à l'étranger pour célibataires, mono-parentaux, grand-parents et enfants

Quelque soit votre choix, passez de bonnes vacances !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire